Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

mysims.jpgPremière approche :
mysims2.jpg Je dois le reconnaitre, en achetant Mysims, j'ai eu une hésitation. C'est le genre d'achat qui peut se transformer en amère déception si le gameplay ne s'avère pas à la hauteur. Mais le vendeur n'ayant plus Paper Mario mon choix c'est naturellement porté vers le dernier soft de EA. Je vous donne mes impressions après ma première heure de jeu.

Pour rappel Mysims  abandonne de nombreux concept de la série  des Sims, finit le travail, les barres de santés, les opérations à faire à la chaîne pour que  les personnages soient toujours heureux. Mysims est  une simulation de vie ou le chronomètre et les besoins de bases des personnages disparaissent. En arrivant dans le jeu, on doit créer un avatar avec lequel vous allez tentez de repeupler une ville, les outils mis à votre disposition sont limités pour le personnaliser. Dans la ville j'ai eu très peur des téléchargement incessants et du bruit de ma Wii cherchant les données avec quelques ralentissement en prime, mais il semblerait que ce soit un téléchargement de début de partie. Tant mieux, je n'avais pas envie de jouer  avec le lecteur de la Wii jouant des machoires.

Très vite on est pris en charge par Madame le maire de la ville qui nous explique quelques règles de bases. On commence par construire sa propre maison, c'est très facile mais les blocs ne laissent pas autant de liberté que prévu. Je pense que cela s'arrange ensuite. Ensuite il y a la création des objets, c'est un petit peu plus compliqué car les éléments à ensembler peuvent être assez petits. Enfin, c'est quand même très simple d'accés pour le moment.

Autre point intéressant c'est les essences, et là je suis surpris. Partout traîne des objets ou des animaux que l'on nomme essence. Ils permettent de peindre ou de construire des  meubles  en les intégrant. Par exemple, j'ai dû construire un objet avec....des pommes. C'est étrange, et mon oeuvre est assez laide,  mais si on intègre des essences dans un objet, on donne à celui ci  un style qui convient à tel personnage mais pas à tel autre! Je suppose que l'articulation du jeu tient à cette particularité. Je ne pense pas qu'un habitant de style gothique acceptera de vivre dans une maison toute rose.

Tous les intérieurs sont modifiables à souhait, mais je ne sais pas encore quel en est l'intérêt! Modifier l'intérieur de la mairie doit  être mal vue par la mairesse! J'ai déjà gagné quelques modèles de meubles supplémentaires ainsi que quelques items mais pour l'instand, je navigue  encore un peu au hasard et  mon  avis sur ce jeu  reste à construire.

Un petit ajout aprés une heure de jeu supplémentaire car je viens de trouver où semble résider la difficulté. Chaque personnage demande que leur environnement posséde des dominantes d'humeur que l'on obtient en construisant des objets en utilisant les essences. Bhen croyez moi, il y a du boulot. A confirmer, mais ce jeu est plus un logiciel de construction d'objet, ou plutôt de meuble, qu'un réel jeu de gestion. Il faut construire table, chaise, fourneau, lit, etc etc en quantité. Trouvé les essences de bases ne pose pas vraiment de difficulté mais je suppose que les habitants vont devenir très exigeant en réclamant des essences plus rares.


Seconde couche avant recyclage :

My Sims rentre hélas dans la catégorie regret! Regret d'avoir dépensé 60 euros et regret de voir un si beau potentiel jeté aux orties par EA. Je vous explique ce qui s'est passé.

J'ai été surpris de voir le manuel du jeu tenir en 4 pages, ce qui est maigre, mais comme certains jeu de gestion, l'intérêt réside dans la durée de vie s'articulant sur un gameplay simple. Pour Mysims, le gameplay est effectivement simple, mais rien ne s'articule autour.

Les PNJ que l'on doit choyer pour qu'ils soient heureux possédent une attirance pour 2 caractérisques sur les 6 proposées par le jeu (Lugubre, gourmand, sérieux, intellectuel, fétard et mignon). Le but est de construire des objets devant attirer des personnages et pour cela on utilise des essences, qui remplacent l'argent, et qui symbolisent les caractéristiques ci-dessus. Exemple, si on utilise une pomme rouge lors de la construction d'un lit, un pourcentage de gourmandise sera attribué au meuble et il devrait plaire à un cuisinier passant dans le coin.

Le hic c'est que l'on n'est guère recompensé et l'on joue pour le simple plaisir de jouer sans trop savoir vers quoi on tend. J'avais un peu ressenti ça avec Viva Pinata sur 360. On ramasse les essences par wagons entiers, on construit des objets très laids avec ma foi assez peu de liberté. Les peintures à notres dispositions sont juste très criardes avec des motifs flashis, il y a bien des interactions mais qui n'apporte pas grand chose.....

Je ne dis pas que le jeu est raté, si vous aimez les maisons de poupées pour jouer avec le mobilier intérieur, si vous êtes un miticuleux et un méthodiques de la création artistique, si les collections de toutes sortes sont votre dada et si vous aimez les gameplays absolument pas dirigistes, ce soft peu vous occuper de nombreuses soirées. Sinon passer votre chemin.

 Mes plus
-Visuel très mignon
-Les interactions
 Mes Moins
 -Chargement en début de parties.
-Pas d'objectifs clairs
-Liberté de construction assez limité.
-Les peintures
 Ma note Plaisir : C-
mysimsgif.GIF
Tag(s) : #Test-avis

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :