Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Test finalisé
reu.jpg
1er balle dans le pied :
reu1.jpg Je vais faire une entorse au réglement. je vais débuter le test de ce jeu avant même d'y jouer. Oui, je suis un fou.

Alors qu'est Resident Evil Umbrella et pourquoi je le veux?

Depuis quelques années je pleure la disparition de l'animal ludique que l'on nomme "arcade" et qui posséde  de nombreux sous-genres dans sa riche famille : jeux de shoot arcade(ikaruga), jeux de voiture arcade (Excite Truck, Crazy taxy), jeux de baston arcade (Power stone), ....et aussi les rails shooters.

Qui veut la mort de tous ces styles? L'affreux réalisme next gen. Depuis l'apogée de la 3D, c'est une hérésie de placer le joueur sur un rail, on préfère largement construire pour lui des couloirs et donner un semblant de liberté. Les jeux comme Crisys ou Oblivion, encore rares, procurent un plaisir immense et ouvrent des horizons nouveaux à explorer (au figuré comme au propre).

Le genre Arcade n'a plus le vent en poupe. Boudé par les développeurs qui veulent  utiliser la puissance des consoles pour imiter la réalité, boudé par les joueurs certainement inquiets qu'on leur affuble le quolibet de has-been. Maintenant que la recette du genre pourrait être maitrisée, on l'abandonne. Il est d'ailleur étonnant que la puissance des consoles oblige les développeurs à s'imposer les frontières du réalismes.  Microsoft avec Forza et PGR, Sony avec Motorstorm ou GranTurismo se livrent une guerre qui ne possède pas d'issue. Une fois copié, il faudra bien aller au-delà de la réalité.

Resident Evil Umbrella  entre dans la catégorie Spin-Off, c'est un horrible anglicisme qui signifie  que ce n'est pas une suite de la  saga mais un hors-série. J'imagine  quelques fous dans les locaux de Capcom, lors d'une réunion avec les bigs-boss :
-"...et si en marge de RE5, jeu next-gen par excellence, on osait sortir un genre mort : le rail shooter?"
-silence dans la salle, un tabou a été prononcé-

Que j'aurai aimé être présent quand le partron  a dit :
-"Chiche!"

Depuis,  Sega, certainement un des spécialiste historique du genre, a senti le vent tourner, et ressort des ces cartons poussiereux les "Ghost Squad " et autres "House of the dead".

Alors le shoot sur rail est un genre  que l'on aurait dû laisser dans sa tombe? un paliatif pour vieux gamers nostalgiques? ou  une espérance de voir du neuf avec du vieux?

2éme cervelle-shoot :

Je vais ce coup-ci parler du jeu en connaissance de cause. Aprés une heure de jeu, j'ai compris beaucoup de choses.

RE Umbrella est un House of the dead-like, trés orienté arcade où refaire les niveaux en approchant le par-coeur (choisir les cibles importantes, économiser les munitions...) sera un objectif important. Comme je le pensais, même pour un joueur avertit, revenir à un genre abandonné depuis quelques années, cela perturbe. Voir la caméra fuir une scéne d'action et vous empéchant de fouiller tranquillement un secteur en agacera plus d'un.

Donc si vous n'êtes plus friand de l'âge d'or de la Dreamcast et des shooters arcades, passez définitivement votre chemin.


Pour les autres, plongez dans l'univers zombiesque, et vivez l'action de l'intérieur. Les morts-vivants prendront plaisirs à vous tendre des pièges que vous ne pourrez éviter.

Comme indiqué, le par coeur sera primordial si comme moi vous choisissez la difficulté maximale. Si au premier passage avec le boss vous aurez gachez beaucoup de vie et de munitions en actions inutiles, aux essais suivants vous serez de suite plus efficace. Le plaisir de l'arcade "même joueur joue encore".

Techniquement, on est en-deça d'un RE4, mais la mise en scéne efficace palie cette lacune.

edit : un petit mot sur la progression. Réussir les meilleurs temps/tirs/items sur les niveaux donnent des étoiles qui permettent d'upgrader les armes. Egalement, les munitions non utilisées sont gardées, et c'est une trés bonne chose en jouant en hard, pour éviter de tomber en panne de "crève-zombies" au milieu du niveau!


2éme cervelle-shoot :
2 heures de jeu en difficile/1er niveau rang "S"
 Du vrai shooter sur rail d'antan
Techniquement faiblard
Bonne ambiance
J'adore

3éme Reload :

Soyons clair : Resident Evil Umbrella Chronicle est un rail shooter exceptionnel,
certainement le meilleur du genre, qui sans le renouveler, le transcende.

Comme je joue en difficile, je perçois le jeu autrement qu'un joueur ayant pris le mode normal.

Umbrella reprend des clichés du genre : décors destructibles, certains bonus cachés toujours au même endroits, besoin de faire un peu de par-coeur, connaissance du parcours pour gérer les munitions, boss de fin de niveau assez agressif,.....

Umbrella apporte de la fraicheur  :
-avec les coups critiques, placer une balle  en pleine tête requiert une grande précision, surtout avec des zombies ayant quelques vertèbres cervicales en bouillies et la tête pas dans l'axe.
-avec l'univers de RE, il est très agréable de revivre certains passages emblématiques de la série.
-avec un mode de progression qui oblige à refaire les niveaux pour accumuler des munitions, je le rèpéte mais c'est un élément important.
-avec des niveaux longs, de 10 à 30 minutes, avec de rares check-points, il faut vraiment maitriser les niveaux pour ne pas avoir à subir un chek-point  obligatoire sans munition.

Je termine le 1er chapitre (3 niveaux) avec le rang B, et le premier chapitre bonus (2 niveaux) avec également le rang B.  Et vraiment, il est frustrant, dans le bon sens du terme, de laisser une partie en plan pour se reposer, car l'appel du parcours parfait provoque un addiction très forte. Mais je prends mon temps, je pense avoir refait presque 10 fois le premier niveau pour accumuler un maximum de munition, ce qui m'a permis de trouver tous les objets cachés.
3ème reload :
6 heures de jeu en difficile/ 1er chapitre clos
 Trés beau au-delà du 1er niveau
Challenge trés intéressant en diffficile

4ème "Haaaaa un Zombie là!"


Je me règale de vous parler de ce jeu. Si vous aimez les challenges "faisables mais dans la douleur", je vous conseille vivement le mode difficile. La progression est constante et très agréable.

Le gameplay est simple. "B" on tire, le bouton A pour le couteau et jeter les grenade, et le stick du Nunchuck pour regarder sur les côtés,  mais il n'y a pas de liberté de vision au delà de quelques degrès.

Les niveaux sont très longs, j'oserai même la critique positive, trop longs. Jouer sous le stress sur des parcours de 20/30 minutes qui laissent peu de moment de répis, c'est ardu; on apprécie d'arriver au boss final. Des objets sont cachés un peu partout, je suppose que j'ai des passages à débloquer. En plus de l'histoire principale, il y a des scénarios secondaires de grandes qualités comme Capcom sait en proposer dans ses jeux.

Vraiment je ne comprends pas certains tests, ce jeu est une bombe atomique d'arcade!

4éme avis
50% des niveaux parcourus environs
mode Difficile très bien réalisé
Gameplay aux petits oignons

5éme passage lugubre :


Je souhaitais donner ma note une fois le jeu fini, mais voilà, voilà un jeu qui ne vais pas revendre de si tôt! Je vais me faire le plaisirs d'y venir et y revenir.

Focalisons-nous sur les critiques lu à droite et à gauche pour y répondre.

Le jeu est mou : si on le compare à un "House Of the dead" où les phases de mouvements étaient réduites au minimum, pour passer rapidement à l'attaque suivante, oui, Umbrella est plus tranquille. La caméra s'attarde sur les décors, des cuts scènes augmentent ici ou là le temps du parcours, et les ennemis vous laissent quelques secondes de répis entre deux attaques. Mais Capcom a réussi sa mise en scéne, à placer une atmosphère parfois pesante au milieu de scéance de shoot arcade. On ne peut nullement dire que Umbrella est mou, juste qu'il est moins speed que ces équivalents dans le genre.


Pas de localisation des impacts : c'est n'importe quoi. Les zombies posent un genoux au sol si on tir dans les jambes; les "tirs à la tête" provoque leur implosion; suivant si on tire à l'épaule, au visage , dans le torse, etc, le zombie réagira différement. Ces sales bêtes représentent 50% des ennemis rencontrés, mais il est vrai que les autres créatures n'offrent pas une telle diversité de réaction.

Voili, voilà, voilou!




Resident Evil Umbrella Chronicles
Jeu noté en mode difficile, sans Wii zapper, par un fan des rails shooters!

Mes plus 
Fidèle à l'esprit des RE
Belle ambiance Arcade
Gestion des munitions
Parcours longs et nombreux
Durée de vie assez incroyable pour le genre
Challenge important
Parfois très joli visuellement
Rejouabilité excellente

Mes moins
Moins speed que les autres rails shooters
Premier niveau assez laid

undefined

edit : j'approche les 30 heures de jeu
edit² : jeu revendu à plus de 40heures de jeux, les deux-tiers des niveaux finis au rang maximum. Je passe a autre chose en gardant précieusement ma sauvegarde pour y revenir éventuellement plus tard.
Tag(s) : #Test-avis

Partager cet article

Repost 0