Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Jeu Noté

1er champignon inter-galactique:

Ma liste de jeux "à tester" sur DS ne cesse d'augmenter. Je décerne assez peu d'excellentes notes mais le plaisir de la découverte reste intact.

Me voici de retour avec un soft made in Nintendo, un RPG au pays de Mario. "Encore Mario" diront certains, mais je me préoccupe assez peu de voir un preu chevalier, un barbare sanguinaire ou un plombier moustachu comme avatar, ma seule quête reste le plaisir.

J'ai assez peu progressé dans le jeu, j'ai passé les premiers niveaux qui expliquent le gameplay et l'histoire mais je suis déjà bluffé, comme souvent quand je commence un soft sur DS.

La qualité de présentation, d'explication, d'inventivité, de fraicheur, montre que l'on est loin des productions aseptisées de EA ou de Ubi. La maitrise est là!

Toute l'originalité du gameplay tient à l'utilisation des 4 boutons A,B, X, Y, chaque héros possédant le sien, et le timing ayant une grande importance. C'est ingénieux, intuitif...et pourtant assez ardu, on se doute très vite que le challenge sera présent. Les experts de la synchronisation des doigts pourront sortir des attaques redoutables.
Dans le même ordre d'idée, les phases de "plateforme-exploration", en 3D isométriques, utilisent intelligement les 2 écrans de la DS et les interactions des 4 héros sont nombreuses. Le stylet n'étant à priori pas utilisé.

Bref, c'est frais, c'est d'une jouabilité exemplaire, c'est efficace......faut que ça dure.

2ème champignon hallucinogène :
Zut, le challenge à quasiment disparu lors des combats...dommage. Par contre en 11 heures de jeu le plaisir de la découverte est toujours total. Le scénario mignon tout plein nous entraine dans une aventure assez loufoque et rigolote.
La réalisation reste irréprochable, les 2 écrans sont utilisés à merveille.
Les attaques lors des combats jouent toujours sur un timing précis des touches pour être efficaces,  chaque héros ayant son bouton unique. On s'oriente donc sur des mini-jeux mais ils sont vraiment sympatiques. C'est dynamique.
On retrouve des passages de plateformes dans les donjons, et parfois cet aspect prends le pas sur celui du RPG. Le style se cherche un peu mais ça ajoute à la personnalité du jeu, ce n'est pas un défaut.

Voilà, je continue l'aventure. C'est frais, c'est très fin et ça se déguste sans faim.


3ème omelette  aux cèpes :

Miam. 18 heures que je parcours les donjons et il me reste encore du chemin à faire pour battre le grand méchant. Mario et Luigi Partner in Time n'est pas parfait mais il se laisse apprivoisé de bien belle façon : en distillant un plaisir constant.
Ce jeu est à cheval sur pluisurs thèmes ce qui lui donne une identité unique :
RPG : il n'en garde que le visuel des combats mais il offre trop peu de diversité d'objets pour être catalogué comme tel. On peu aussi améliorer les compétences de façon restreinte comme favoriser l'attaque ou la défense.
Party game : les phases de combats y ressemblent un peu, les attaques et les esquives jouant sur  un timing des touches.
Aventure : très linéaire, Mario et Luigi vous amène à découvrir de nombreux environnements au grès d'un scénario délicieusement loufoque.
Plateforme : de rares vrais passages de plateforme, néanmoins de nombreux endroits où les sauts et autres compétences seront utilisés pour accéder à différents niveaux.

Il faut rajouter à cela de nombreuses scénettes tout au long de l'aventure qui fera sourire même les plus grands.

Pour le reste je vous laisse découvrir les points abordés dans la note :

Mario et Luigi : Partner in Time
18 heures de jeux...motivé pour continuer

Mes plus

Décors/scénario/personnages déliceusement naïfs
Bien ficelé
Le système de combats
L'utilisation du double écran
Techniquement parfait
Long
Gameplay Varié

Mes Moins
Un challenge pas très élevé
Pas vraiment un RPG
Stylet pas utilisé

Ma note


Tag(s) : #Test-avis

Partager cet article

Repost 0