Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Si j'ai eu l'occasion d'être plutôt aimable lors d'un dernier artcile concernant gamekult, tel l'équipe de "l'assurance tout risque", j'ai bidouillé sur mon blog un canon à légumes pour leur renvoyer quelques tubercules moisis qu'ils distribuent parfois avec rage.

Dernier exemple en date : Pikmin. L'article étant court, je me permet de le livrer en Bloc et sur pied...l'auteur m'en excusera, je suis sûr en plus que le lien vers le site en question traine sur votre page internet :

1-Nintendo sait faire de bons jeux, et il sait aussi faire de l'argent.

Premier titre de l'inqualifiable gamme "Nouvelle façon de jouer" sur Wii, Pikmin est un peu le cheval de Troie qui fera entrer chez les possesseurs de la machine des jeux GameCube revendus en l'état, ou presque. La différence est qu'ici, le titre est proposé à 30€, et avec un gameplay retravaillé pour profiter du duo télécommande/Nunchuk.

2-C'est le prétexte qu'a trouvé l'éditeur pour recycler à nouveau, et il va sans dire que ceux qui possèdent l'original n'auront donc que peu de raisons de se faire pigeonner, surtout quand on sait que la Wii est un NGC déguisé, parfaitement compatible avec les jeux de ce dernier.

3-Puisqu'il faut bien parler du ludique tout de même, et ne pas tout mélanger, force est de constater que même aujourd'hui, Pikmin reste une petite perle d'inventivité et d'ambiance. Ceux qui prendraient le train en marche trouveront donc certainement beaucoup de plaisir à vivre les aventures du capitaine Olimar et de ses petits protégés à travers des missions de survie écolo à mi-chemin entre la stratégie en temps réel et le puzzle ; le tout rythmé par une gestion du temps intraitable obligeant à vraiment bien gérer toutes ses actions.

4-Bonne surprise, la nouvelle maniabilité convient également très bien à un titre de ce genre, et le sifflet s'en trouve bien plus efficace pour rappeler ses troupes à grande distance. Pour des informations complètes sur le jeu, notre test GameCube suffit, puisque le produit est à 95% identique.

5-Mais quant à savoir si l'achat est envisageable, la réponse n'est pas évidente. Car si le titre reste bon, on peut trouver sa version Cube pour une bouchée de pain en occasion... Une situation qui risque de se répéter pour chacun des jeux de la collection.


Si je résume l'article :
 "Nintendo est une entreprise qui veut se faire de l'argent, qui exploite des séries réputées, qui fait une bonne adaptation d'un excellent jeu mais à part ça, je vais coller un -2 à la note car ....car j'en ai le droit, c'est moi l'auteur!"


C'est vrai l'auteur est libre de son propos et il aurait tort de se priver d'une tribune à si large audience pour faire passer ses humeurs, mon blog prouve que je ne me gène pas non plus.

Mais reprocher à un éditeur de faire des ré-éditions d'une bonne facture est un concept qui me dépasse. Sachant que le client est maitre de son achat et la wii ayant multiplié déjà par  trois les ventes de GC, ce "2 millions" de nouveaux client  potentiel là n'a pas forcément envie de laisser tomber sa wiimote au profit d'un pad GC que personnellement je déteste.

Je me demande également pourquoi par exemple la sortie de Okami sur Wii, l'auteur du test a été aussi élogieux envers le studio qui a adapté le titre de Clover laissant la note de 9 de la version PS2 :
Grâce à leur talent et leur travail, ils ont su garder intacte l'excellente aventure créée par Clover et l'offre ainsi à une console sur laquelle il trouve parfaitement sa place.


La réponse facile serait d'expliquer que Clover, le petit studio qui se fait manger par l'esprit ultra conformiste du monde vidéo-ludique, représente  le bien et que Nintendo, qui refourgue des consoles à l'architecture désuette, c'est le mal.

Les Wiimakes est une façon commerciale de Nintendo de se faire du beurre sur des jeux propriétaires, c'est un peu le fondement de notre société. Il m'arrive d'avoir des envies révolutionnaires, mais surement pas en pensant que Microsoft ou Sony aime plus ou moins leurs clients comme le sous-entend l'article "Nintendo étant l'actuel grand méchant loup, les clients des pauvres petites brebis innocentes".

Nintendo ne m'aime pas, pas plus que Microsoft qui me refile des contenus téléchargeables "carottes" ou Sony qui continue à vivre sur son succés de la PSone comme une poule couvant son oeuf d'or.

Il n'y a pas d'éditeurs gentils ou méchants, il y a juste du talent, des bons et des mauvais jeux, des éditeurs profiteurs et des audacieux, des créateurs qui pleurent de voir leur talent gachés, des esprits pécuniers ou visionnaires...

Nintendo prend souvent ses client pour des chèvres.....mais pas sur ce coup là! Si on se met à critiquer les bons jeux, même anciens sous pretexte qu'ils profitent financièrement à leurs éditeurs, les critiques et les tests vont  devenir des billets d'humeur.

Et  à ronger un os pour passer sa rage, il y a suffisament de quoi crier au scandale dans notre petit univers bassement commercial.

PS : On fait de très bonnes tartes sucrées avec des navets. Ne gachons rien.


Tag(s) : #Humeur

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :