Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog



Après quelques opinions partagées et échangées avec Oktogonal, je me suis souvent demandé si j'avais raison de considérer le jeu vidéo comme une forme d'art. Je rejoins l'avis de Sieur Lejade et je pense sincèrement que le jeu vidéo doit au plus vite évoluer vers l'art.

Mais pourquoi je pense cela? Qu'est-ce qui me dérange quand je vois le jeu vidéo englué dans une démarche purement commerciale, étroitement ludique et sans envergure répondant à un cahier des charges dépandant  aux lois de l'offre et de la demande.

Et j'ai eu une piste. Quand un artiste crée une oeuvre, il n'a pas en tête de la vendre, d'avoir un retour sur investissement. Et puis j'ai eu une seconde pensée. Quand un artiste crée, il prend le matériaux ou la technique qui l'intéresse, sans soucis de la technologie : un morceau de craie, une bombe de peinture, un kilo de glaise,... Il ne sera pas jugé sur le matéraix, mais sur la création.

Et je dois admettre, que le monde du jeu vidéo ne répond  pas à ses deux définitions.

Un jeu est pensé par une équipe et non pas par un homme seul. Même si dans la réalisation, le travail d'équipe s'avèrera indispensable, je suis assez triste que artistiquement, un homme ne prenne pas le dessus et "impose" sa folie créatrice aux techniciens. Prenons pour exemple les lapins crétins et la grande aventure à venir sur Wii. j'imagine les brainstorming il y a deux ou trois ans avec les commerciaux, expliquant par courbes et colonnes, l'intérêt de faire un titre ciblant une niche de joueur que les précédents opus ont fidélisé, avec une faible concurrence. Si quelques level designer et autres professionnels ont certainement pu s"exprimer, l'ensemble effectivement n'a rien d'une oeuvre d'art et se limite au produit commercial.

Même chez les quelques noms célèbres qui ont crées des îcones, je ne vois effectivement pas beaucoup de créatifs (vous avez remarqué comme j'ai abandonné le mot "d'artiste"). Les héros se sont affranchis, ont été adoptés par quelques costard-cravate et subissent le même lissage que les lapins crétins.

J'ai ensuite évoqué le matériaux. Celui du Jv est curieux, car il passe par des lignes de code. Le sculpteur à chaque coup de burrin voit son oeuvre se transformer immédiatement et définitivement. Le peintre dépose directement la couleur  là où il le souhaite, sans se soucier de son code RGB. L'architecte dessine sur un plan le fruit de son ilmagination qui prendra vie avant même que les fondations soient coulées.

A quel moment un artiste pourrait s'accomplir fasse à toute cette technologie.

Comme le peintre fait un croquis, comme le scultpeur fait des modèles réduits de ces oeuvres à venir, comme l'architecte imagine sa maison sur un plan, l'artiste vidéoludique devrait concevoir......le Gameplay ......ou l'Histoire....ou Le style Graphique......le codage parfait.?


Bhen voilà, à partir de là je sèche.

Qu'est-ce qu'un artiste doit créer, qui se retrouvera dans le produit fini, pour prétendre à se statut...d'artiste? C'est Cornélien.
Tag(s) : #blog à blog

Partager cet article

Repost 0